Actualités

France : 03 Béninois arrêtés dans une affaire d'escroquerie risque gros

L’investigateur 8/12/2023 à 21:00

Trois hommes de nationalité béninoise ont été arrêtés en France. Ils comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Rennes en janvier pour une affaire d’escroquerie au bois de chauffage sur internet, selon le parquet de la ville.

Les accusations portent sur des faits d’escroqueries en bande organisée. L’enquête, ouverte en avril 2022 à la suite d’une plainte de 115 euros pour une fausse vente de bois en ligne, ont révélé que les accusés de nationalité béninoise opéraient via de faux sites marchands bien conçus, offrant du bois à des prix attractifs. « Les auteurs créaient de faux sites marchands d’excellente facture. Ils amélioraient leur référencement internet par des moyens artificiels, crédibilisant ainsi leurs sites. Ils y proposaient du bois de chauffage à des prix défiant toute concurrence, rendant l’offre d’autant plus attractive que le marché, alors en pénurie.

Ils faisaient payer les commandes par virements sur des comptes qui changeaient régulièrement, puis les fonds étaient rapidement transférés vers des plateformes de transfert d’argent via d’autres comptes rebonds. L’argent alimentait in fine, essentiellement au Bénin, des portefeuilles numériques supportés par un opérateur mobile, ou était retiré dans des distributeurs de billets », détaille Philippe Astruc, procureur de la République. « En un an, 30 000 € ont été escroqués à des particuliers sur le seul site energiebois-france.com, tandis que les comptes rebonds utilisés pour blanchir les fonds frauduleux drainaient plus de 100 000 € », informe le parquet dans un communiqué publié ce jeudi.

Lire aussi : [Joe Biden : la seule condition que pose le président américain pour ne pas briguer un second mandat)>https://www.linvestigateur.info/?Joe-Biden-la-seule-condition-que-pose-le-president-americain-pour-ne-pas&var_mode=calcul]


"Ils encourent une peine de dix ans d’emprisonnement"

Les autorités judiciaires ont donné des informations sur les trois Béninois accusés d’avoir organisé ce système d’escroquerie. « Un donneur d’ordre, localisé au Bénin et en Turquie, qui avait commandé la réalisation des faux sites et effectuait l’essentiel des mouvements de fonds. Il créait pour l’occasion des comptes bancaires sous de fausses identités ou utilisait des comptes ouverts par des ’’mules’’ ; son frère ainsi qu’un de leurs amis, résidant en France, effectuaient également des mouvements de fonds pour son compte, contre commission », précise le procureur. Ces trois hommes ont été interpellés le 30 novembre 2023, alors que « le donneur d’ordres arrivait sur le territoire français ».

L’homme présenté comme le donneur d’ordres, a été placé en détention provisoire. Son frère a été placé sous contrôle judiciaire. Ces deux accusés sont âgés de 32 ans et 28 ans. La troisième personne impliquée dans cette affaire a reçu une convocation pour être jugée aussi. Les trois prévenus sont attendus devant le tribunal correctionnel, à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 9 janvier 2024. Selon le procureur, « pour ces faits d’escroqueries en bande organisée et blanchiment de délits commis en bande organisée, ils encourent une peine de dix ans d’emprisonnement ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook